homeabout uswhat we docontactget involvedinformation
HOME > What we do > Afghanistan
afghanistan

1) Basic Information

1. Outline

Country Name Afghanistan  map
Capital Kabul
Population 25,100,000
Area 652,225k㎡ (1.7 times larger than Japan)
Ethnic Groups Pashtun 43%, Tajik 24%, Hazara 6%, Uzbek 5%, Other 22%
Languages Afghan Persian or Dari, Pashtu etc.
Religions Sunni Muslim, Shi'a Muslim etc.
sources: Ministry of Foreign Affairs Official Web Site

2. Conflict Issues/Needs

A Long Battle and The Largest Number of Refugees in History

The fighting that began in 1979 with the invasion of the former Soviet Union has intensified over the years, forcing many Afghans to flee their home. As a result, they sought refuge in neighboring countries like Pakistan and Iran. Internal disorder ensued after the withdrawal of the Soviet Army in 1989. In 1990, the number of refugees reached 6,200,000--a little less than half of the world's refugee population. Although Afghan refugees began to return after the cease fire in 1992 , in 1993, armed conflict erupted again. Ever since, refugees have continued to flow out of the country and return, only to be forced to flee again.

The Difficult Reality of Returnees' Lives

The land has been abused by the 20 years of battle and the record-breaking droughts of recent years. The large numbers of refugees and Internally Displaced Persons (IDPs) have been forced to forge a life of refuge in such difficult environments. However, Afghan refugees started returning home after the provisional government was established in December 2001. Between 2002 and 2004, the number of returnees assisted by UNHCR reached an estimated 3,060,000 people. Nevertheless, returnees have had a difficult time rebuilding their lives, since their homeland has been utterly devastated, and there are no means to generate an income. There is an increasing number of people who have become refugees again in neighboring countries, while others are living as IDPs in cities such as Kabul. It is urgent that living conditions, such as housing, infrastructure, education, and employment opportunities are repaired in order to promote sustainable repatriation and resettlement in Afghanistan.

2) Our activities in Afghanistan

(1) JEN's Assistance Program Policy

Repatriation and Resettlement Assistance Program with Local Participation

JEN staff flew to Afghanistan to implement 'Emergency Assistance for Drought Victims' in August 2001. However, due to the 9/11 terrorist attacks and the subsequent retaliation by the US Army, JEN redirected its assistance program to the emergency assistance of people who became refugees and IDPs due to the conflict and drought. When the provisional government was established at the end of 2001, numerous refugees returned home.In response, since 2002, JEN has been implementing the 'Repatriation and Resettlement Assistance Program' in Parwan Province to support the self-reliance of returnees.

We teamed with local people and communities, aiming to enhance their self-reliance through our projects. In the reconstruction of homes and bridges/roads, Afghan returnees cooperate with each other to undertake the reconstruction labor. In the School Reconstruction Project, JEN encouraged returnees to organize School Management Committees so that local people themselves make the decisions regarding reconstruction, as well as the maintenance and supervision of the school. JEN continues to assist the socially vulnerable, such as children, women, seniors, and people with disabilities.

(2) Current Project

School Rehabilitation/Construction Projects

A large number of schools were destroyed by the long years of armed conflict. In addition to the devastation, the increase in the number of students due to refugee returns has created a shortage in the number of schools needed. Consequently, children are forced to attend classes outside in tents, under trees, and in unsafe buildings.

Since 2002, JEN has been conducting the School Rehabilitation Project in order to improve the educational environment. In 2005, JEN also built schools in areas where classes are being conducted without any building structure. In the School Rehabilitation and Construction Projects, JEN helped establish School Management Committees consisting of local authorities, residents, and teachers. The School Management Committees discuss priority issues in rehabilitation and construction, solve problems during construction work, and talk over the management and supervision of the school after the end of the project. Through these committees, JEN aims to strengthen people's sense of ownership, and enhance their awareness of the value of education. In addition, as local people themselves implement the rehabilitation and reconstruction, this program promotes employment opportunities for returnees who have limited means of income.

(3) Previous projects

Water Pipe Project (2006/8 - 2007/6)

One of the biggest problems Afghanistan faces is the shortage of safe drinking water, which is indispensable for their lives. According to the report of the Ministry of Rural Rehabilitation & Development, 15 million farmers out of 19 million farmers do not have access to safe drinking water. In addition, infant mortality rate under the age of five in Afghanistan is 25%, which is much higher than that of the neighbouring countries, which is about 10%. About half of such deaths are due to unsafe drinking water. In Parwan Province, located in the north of Kabul, chronic diseases caused by unsafe water has been a serious problem at many regions including the provincial capital of Charikar by deterioration of quality of water and the shortage of water caused by recent increase of population.

Given this situation, JEN is working to supply safe drinking water in Parwan Province, supported by the Ministry of Foreign Affairs of Japan and cooperating with Parwan government and other international organizations. In three priority regions in Parwan and at the provincial capital of Charikar, JEN is building and repairing water supply system in order to improve the sanitation. JEN is building and repairing pipelines for supplying safe drinking water, cleaning and repairing underground canals, and holding workshops to teach basic knowledge of sanitation.

Literacy Education Project (2006/1 - 2007/1)

In Kabul, the capital of Afghanistan, many refugees have still returned, and the number is believed to be half of returnees in whole Afghanistan.
Particularly, a place called Carte Sakhi in Kabul's number 3 area was the shooting battle field from the hilly area during the past civil war. Most of citizens who lived in the hilly area had to evacuate, therefore, majority of citizens were returnees and were deprived the opportunity of education from them during evacuation.
And also, numerous families have no stable occupation, so they work daily job and create an artwork for living. However, they are still under severe life circumstance due to low income.
This is why JEN started the literacy education project in this area from Jan 2006. Presently, 162 students (6 classes) have been learning the literacy and basic calculation ability.
In order to acquire such ability, students will be able to have an opportunity to improve their income, moreover, the project aims to contribute the upskilling women whose several chances are socially limited for acquiring the opportunity of education.

Well-Digging Project (2005/6 - 2006/6)

Although there are small wells and canals in the villages of Charikar in Parwan Province, shortage of water is a serious problem due to the many years of drought. Presently, the quality of water is poor, causing adverse effects on the health and living conditions of local people, who often die of diarrhea. Since 2005, JEN has been initiating the Well-Digging Project in the farmlands of Charikar in order to improve living conditions by providing access to clean water.

In this project, a committee for well supervision and maintenance, consisting of JEN, the local government, and local people, was established. The committee agrees upon necessary items needed for project implementation, such as the locations for well-digging and solutions when the water pumps malfunction. The committee also discusses the maintenance and supervision of the wells once the project begins, in particular how to subsidize the fees for repair. Through this activity, it is possible to establish a management system for the wells when the project is completed. The project aims to raise local people's awareness of the value of participating in social activities that lead to a healthy living environment.

Housing Reconstruction Project (2002/6 - 2006/6)

Due to devastation and inhabitable living conditions, many returnees have lost their homes and are living with relatives. Some of them are trying to restart their lives in difficult conditions, renting from relatives a space as small as 8 square meters for a family of 10. Since 2002, in the area of Charikar in Parwan Province, JEN has been assisting Afghan returnees such as women, the elderly, and people with disabilities, who have difficulties reconstructing their homes by themselves.

Target populations for our projects are selected in cooperation with a committee comprised of local residents and the local government. JEN provides a portion of the building materials and technical advice for construction. JEN encourages returnees to maximize their potential in order to enhance their self-reliance. For example, they procure on their own the material that they can get themselves, such as sundried bricks, and they conduct the actual reconstruction as well. In addition, in 2002, JEN trained engineers and manufactured building materials, and offered trainings in wood processing in collaboration with local NGOs.

Bridge and Road Construction Project (2004/4 - 2005/5)

JEN constructed a road 17km long, and two bridges in Ashaba, Parwan Province. Local people themselves worked on the construction, and received food from WFP as compensation. The roads and bridges of 26 villages in mountainous regions, where aid had been difficult to reach, were constructed. As a result, villagers were able to move and transport goods more easily, and children's commute to school was improved.

Self-Reliance of Women Project (2003/8 - 2004/2)

I In an area in Kabul where many Hazara (an ethnic minority) people live, JEN conducted trainings for traditional carpet weaving and literacy classes, in collaboration with local NGOs. This was a project for socially vulnerable women: returnee, widowed, elderly, and disabled women. We also organized management trainings in order to train women leaders who are able to implement and continue future activities.

“Afghan-Kids” Educational Support Project for Afghan Children (2002/4 - 2003/5)

Three NGOs collaborated to organize donations for Education Assistance in Afghanistan. These donations made it possible for JEN to renovate schools in Charikar, Parwan Province. Many people from local schools and communities actively participated in the renovation, and they continue to supervise and manage the schools.

Naharin Earthquake Disaster Assistance Project (2002/3 - 2004/6)

JEN distributed 3,000 blankets for victims of the earthquake that occurred in Bagran Province in March 2002. In order to assist earthquake victims to have access to safe water, we also carried out well digging in the new locations where victims had to resettle.

Daily Necessity Distribution Project (2002/3 - 2002/7)

In Kabul, JEN made and distributed packages of essential goods for returnees who had returned without any of their possessions. In order to distribute as many items to as many people in need, JEN prepared two kinds of packages for families with women or elderly heads of household: one with daily necessities and another with kitchen utensils.

Stationery Distribution Project (2002/1-2005/5 etc.)

In January 2002 we distributed pencils and notebooks to 2,300 students (1,700 girls) at schools in East Kabul. Through this activity, we supported female students who have not had educational opportunities for the past 5 years. In May 2005, we also distributed stationery--notebooks and color pencils--donated from Japan to 4 kindergartens in Parwan Province.

Emergency Winter Assistance (2001/12 - 2002/3, 2002/12 - 2003/1)

In the winter of 2001, JEN assisted IDPs who were trying to survive a harsh winter. We distributed blankets, kitchen utensils, buckets, and heaters. In the following winter in 2002, we also sent 2,000 packages of jackets and socks for children, and 918 sets of daily necessities such as cooking utensils.

(4) Project in Pakistan

JEN opened two offices in Peshawar and Islamabad in October 2001 to execute emergency winter assistance in Afghan refugee camps along the border of the North West Frontier Province. In April 2003, given that the majority of refugees began to return home, JEN ended the project and withdrew from Pakistan.

Blanket Distribution (2002/1〜2002/6, 2002/12〜2003/3)

JEN distributed 20,000 blankets, which were provided by the Association of Japanese Agencies for Supporting Africa (AJASA), to Afghan refugees who were living in harsh environments. The blankets were used in a variety of ways, such as jackets, rugs, and bags for carrying items. It was useful, not only in refugee camps, but also upon return to their homelands.

Distribution of Emergency Winter Supplies Projects (2001/12〜2002/3)

We distributed necessary supplies for refugees in the camps so that they could live through the severe winter. 12,000 winter jackets were provided from Fast Retailing Co.; blankets, mats, winter jackets, and daily necessities such as plates, buckets, and heaters were also distributed.

Afghanistan

Aperçu Géopolitique

Nom du Pays Afghanistan  Plan
Capitale Kaboul
Population 25,100,000
Superficie 652,225k㎡
Groupes Ethniques Pachtouns 43%, Tadjiks 24%, Hazaras 6%, Ouzbèks 5%, autres 22%
Langues l’afghan, le perse, le dari, le pachtoun, etc.
Religions musulmans (sunnite, chiite, etc.)
Sources:le Site Officiel de la Ministère des Affaires Étrangères du Japon

Besoins Générales des Populations

Une longue bataille et le plus grand nombre de réfugiés de l’Histoire

Les conflits qui ont commencé en 1979 suite à l’invasion de l’Union Soviétique se sont intensifiés au fil des ans, forçant ainsi les Afghans à fuir leurs domiciles. Ils se sont réfugiés dans les pays avoisinants, tels le Pakistan et l’Iran. En 1989, des troubles internes ont éclaté dans le pays après le retrait de l’Armée Soviétique. En 1990, le nombre de réfugiés s’élevait à 6.200.000 – un peu moins de la moitié de l’ensemble des réfugiés de la planète. En dépit du retour des réfugiés afghans dans leur pays après le cessez-le-feu de 1992, un conflit armé a de nouveau éclaté l’année suivante, c’est-à-dire 1993. Dès lors, les réfugiés n’ont cessé de fuir leur pays, puis d’y retourner, avant de se sentir obligés de le fuir de nouveau.

Les Pénibles Conditions de Vie des Rapatriés

Les 20 années de conflit ainsi que les sécheresses à répétition de ces dernières années ont rendu la terre hostile à toute présence humaine. Le grand nombre de réfugiés et de personnes déplacées s’est vu dans l’obligation de se construire une vie en de pareils environnements. Toutefois, les réfugiés afghans ont véritablement commencé à retourner dans leur pays après la mise sur pied du gouvernement de transition en décembre 2001. Entre 2002 et 2004, on estimait à 3.060.000 le nombre des rapatriés assistés par le Haut Commissariat des Nations Unies aux Refugiés. Ces rapatriés ont eu du mal à reconstruire leur vie d’autant plus que leur patrie a été totalement détruite et qu’ils ne disposent pas d’activités génératrices de revenus. Plusieurs personnes se sont une fois de plus retrouvées dans les pays voisins en tant que réfugiés tandis que d’autres vivent comme déplacés dans les villes telles que Kabul. Il importe d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie, telles le logement, les infrastructures, l’éducation, l’emploi, afin de promouvoir un rapatriement et une réinstallation durables en Afghanistan.

Nos activités en Afghanistan

(1) La Géstion du Programme d’Assistance de JEN

Programme d’Assistance de Rapatriement et de Réinstallation par la Participation Locale

Au mois d’août 2001, le personnel de JEN s’est rendu en Afghanistan afin de mettre en œuvre son programme « Assistance en cas d’urgence pour les Victimes de la Sécheresse ». Cependant, suite à l’agression terroriste du 11 septembre et aux représailles de l’Armée Américaine qui s’en sont suivie, JEN a réorienté son programme d’assistance vers les populations en situation d’urgence devenues refugiés et déplacés du fait de la guerre et de la sécheresse. De nombreux réfugiés sont retournés dans leur pays après la mise en place du gouvernement de transition à la fin de l’année 2001. En vue de faire face à cette situation, JEN met en œuvre, depuis 2002, son « Programme d’Assistance de Rapatriement et de Réinstallation » dans la province de Parwan pour appuyer l’autodétermination des rapatriés. 

Nous avons travaillé en collaboration avec les communautés et populations locales afin de renforcer leur autodétermination à travers nos projets. Les populations afghanes travaillent d’un commun accord à la reconstruction des domiciles et ponts/routes. Pour l’exécution du Projet de Reconstruction Scolaire, JEN a encouragé les rapatriés à mettre sur pied des Comités de Gestion Scolaire afin que les populations prennent elles-mêmes les décisions relatives à la reconstruction, l’entretien et la supervision de l’école. JEN continue de porter assistance aux personnes vulnérables sur le plan social. Ce sont les enfants, les femmes, les personnes âgées et handicapées.

      (2) Projet Actuel

      Projets de Réhabilitation Scolaire/de Construction

      Les longues années de conflit ont causé la destruction d’un grand nombre d’écoles. En plus des dégâts, l’augmentation du nombre d’élèves due au retour des refugiés a donné lieu à un autre problème: l’insuffisance du nombre d’écoles. Par conséquent, les enfants sont forcés de suivre les cours sous des tentes, sous des arbres et dans des bâtiments dont les normes de sécurité laissent à désirer.
      Depuis 2002, JEN met en œuvre son Projet de Réhabilitation Scolaire afin d’améliorer l’environnement éducationnel. En 2005, JEN a procédé à la construction d’écoles dans des zones où les cours sont délivrés sans aucune infrastructure scolaire. JEN a, lors de la mise en œuvre des Projets de Construction et de Réhabilitation Scolaire, participé à l’établissement de Comités de Gestion Scolaire composés d’autorités locales, des populations et des enseignants. Les Comités de Gestion Scolaire définissent les priorités relatives à la construction et à la réparation, résolvent les problèmes lors des travaux de construction, et débattent de la gestion et de la supervision de l’école après l’exécution du projet. Le but de JEN à travers ces comités est de consolider le sens de propriété des populations et de rehausser leur connaissance de la valeur de l’éducation. Par ailleurs, ce programme se révèle être générateur d’emplois pour les rapatriés dont les sources de revenue sont limitées, en ce sens que l’exécution des projets se fait par les populations locales.

      (3) Projets antérieurs

      Projets de Canalisation (2006/8 – 2007/6)

      L’un des problèmes majeurs auquel se trouve confronté l’Afghanistan est la pénurie d’eau potable de qualité qui est indispensable à la vie. Selon un rapport produit par le Ministère de la Réhabilitation Rurale et du développement, sur 19 millions de paysans, 15 millions n’ont pas accès à une eau potable de qualité. Le taux de mortalité infantile des enfants de moins de 5 ans est de 25%, taux très élevé comparativement à celui des pays voisins qui se situe à environ 10%. Près de la moitié de ces décès est due à la mauvaise qualité de l’eau de boisson. Dans la province de Parwan située au Nord de Kabul, les maladies chroniques liées à la mauvaise qualité de l’eau demeurent un problème crucial dans beaucoup de régions dont la capitale provinciale du Charikar. La mauvaise qualité de l’eau est due à la baisse de la qualité et la pénurie d’eau liées à la récente poussée démographique dans la capitale.
      Pour faire face à cette situation, JEN, bénéficiant de l’appui du Ministère des Affaires Etrangères Japonais et de la coopération du gouvernement de Parwan et d’autres organisations,  s’évertue à fournir de l’eau potable de qualité dans la région. Dans la capitale provinciale de Charikar et dans trois régions du Parwan, JEN œuvre à la construction et à la réparation de système d’approvisionnement d’eau afin d’améliorer l’assainissement. JEN procède à la construction et à la réparation des canalisations afin de fournir une eau potable de qualité, au nettoyage et à la réparation des canaux souterrains. JEN organise aussi des ateliers afin d’instruire les uns et les autres sur les principes de base d’assainissement.

      Projet d’Alphabétisation  (2006/1 – 2007/1)

      A Kabul, la capitale Afghane, plusieurs refugiés continuent à effectuer leur retour. On estime leur nombre à la moitié des réfugiés de toute l’Afghanistan. Lors de la récente guerre civile, d’intenses combats se sont déroulés à Carte Sakhi, localité située dans la zone 3 de Kabul. La plupart des citoyens vivant dans les zones montagneuses ont dû s’enfuir. Par conséquent, la majorité de ces personnes s’est retrouvée dans une situation de refugiée, n’ayant pas du coup accès à l’éducation.  En outre, de nombreuses familles vivent au jour le jour car n’ayant pas d’activités stables ou ayant des revenus très limités. Dans le souci d’apporter une réponse  efficace à ces  problèmes, JEN a initié en janvier 2006 le Projet d’Alphabétisation. Actuellement, 162 élèves (6 classes) reçoivent des cours qui leur permettront de lire et de pouvoir effectuer les calculs. A terme, ce projet permettra aux élèves d’améliorer leurs sources de revenus. Le projet vise aussi à renforcer l’autonomie des femmes dont les opportunités d’accès à l’éducation sont limitées.

      Projet de réalisation de puits (2005/6 – 2006/6)

      Situés dans la Province de Parwan, les villages de Charikar doivent faire face à la pénurie d’eau qui reste un problème majeur, ceci, en dépit de l’existence de petits puits et canaux. Cette pénurie d’eau est liée aux nombreuses années de sécheresse.
      A ce jour, l’eau est de mauvaise qualité et a des conséquences néfastes sur la santé et les conditions de vie des populations qui, décèdent souvent des suites de diarrhée.
      Depuis 2005, JEN met en œuvre son Projet de Réalisation de Puits sur les terres arables du Charikar afin d’améliorer les conditions de vie des populations par l’accès à l’eau potable.
      Pour l’exécution de ce projet, un comité en charge de l’entretien et la supervision des puits composé de JEN, du gouvernement local et des populations a été mis sur pied. Le comité décide des outils nécessaires pour la mise en œuvre du projet, tels l’emplacement pour la réalisation de puits et les solutions en cas de mauvais fonctionnement des pompes à eau. Le comité discute aussi de la supervision et de l’entretien des puits au début du projet. Les discussions portent particulièrement sur les voies et moyens à envisager pour la subvention des frais de réparation. A travers cette activité, il est possible de mettre sur pied un système de gestion des puits à la fin du projet. Le but du projet est de sensibiliser les populations locales sur la valeur de la participation aux activités sociales, garantes d’un environnement de vie sain.

      Projet de Reconstruction de Logement (2002/6 – 2006/6)

      Du fait des dégâts et des conditions de vie déplorables, plusieurs rapatriés ont perdu leurs maisons et vivent avec leurs parents. Certains d’entre eux essaient de se reconstruire une vie dans des conditions de vie souvent difficiles, prenant en location, chez leurs parents, des espaces n’excédant pas plus de 8 mètres carré pour une famille de 10 personnes. Depuis 2002, JEN assiste dans la région de Charikar des rapatriés Afghans tels que les femmes, les personnes âgées, les handicapés qui éprouvent des difficultés à reconstruire leurs maisons.
      Pour l’exécution de nos projets, les populations cibles sont choisies en collaboration avec un comité composé des résidents locaux et du gouvernement local. JEN fournit une partie du matériel de construction et un appui technique pour la construction. JEN encourage les rapatriés à maximiser leur potentiel afin de renforcer leur autonomie. Ils sont par exemple encouragés à se procurer le matériel accessible comme les briques séchées, et à jouer les premiers rôles lors des projets de reconstruction. Par ailleurs, JEN a, en 2002, formé des ingénieurs et fabriqué des matériaux de construction. Aussi, notre organisation a-t-elle, en collaboration avec des ONG locales, offert des formations au travail du bois.

    Projet de Construction de Route et de Pont (2004/4 - 2005/5)

    JEN a procédé à la construction d’une route de 17kilomètres de longueur et de deux ponts à Ashaba, dans la province de Parwan. Les populations locales se sont elles-mêmes impliquées dans la construction de ces ouvrages. Par ailleurs, elles ont reçu du PAM des vivres en guise de rémunération. Cela a donc facilité la mobilité des villageois, le transport des biens et le trajet des enfants à l’école.

    Projet d’autonomisation des femmes (2003/8 - 2004/2)

    A Kabul, dans une zone habitée par les Hazara (groupe ethnique minoritaire), JEN a, en collaboration avec les ONG locales, mis en œuvre un programme d’alphabétisation et de formation au tissage traditionnel de tapis. Ce projet visait les femmes vulnérables notamment les rapatriés, les veuves, les femmes âgées et handicapées. Il nous a aussi été donné d’organiser des formations en management afin de former des femmes leaders capables d’exécuter et de continuer les activités futures.  

    Projet d’appui à l’Education pour les enfants Afghans “Afghan-Kids” (2002/4 - 2003/5)

    Trois ONG ont œuvré d’un commun accord à la collecte de dons en faveur de l’éducation en Afghanistan. Ces dons ont permis à JEN de rénover des écoles au District de Charikar dans la Province de Parwan. Plusieurs personnes en provenance des écoles et communautés locales ont activement pris part à la rénovation des écoles. En outre, elles continuent à les superviser et à les gérer.

    Projet d’Assistance suite au séisme de Naharin (2002/3 - 2004/6)

    JEN a distribué 3 000 couvertures aux victimes du tremblement de terre survenu dans la Province de Bagran en mars 2002. Afin de garantir l’accès à l’eau potable à ces victimes, JEN a procédé au forage de puits aux endroits aménagés pour ces victimes.

    Projet de Distribution de biens de subsistance journaliers (2002/3 - 2002/7)

    A Kabul, JEN a conçu et distribué aux rapatriés vivant dans des conditions difficiles des paquets de biens essentiels. Afin d’attendre le plus grand nombre lors des distributions, JEN a préparé 2 types de paquets (l’un avec le matériel de subsistance journalier et l’autre avec des ustensiles de cuisines) pour les familles comprenant des femmes ou des chefs de ménages du troisième âge.

    Projet de distribution de fournitures (2002/1-2005/5 etc.)

    En janvier 2002, nous avons procédé à la distribution de crayons et de cahiers à 2.300 élèves dont 1.700 filles dans des écoles à l’est de Kabul. A travers ce projet, nous avons soutenu les élèves filles qui n’ont pas eu accès à l’éducation les 5 dernières années. En mai 2005, nous avons, grâce à des dons en provenance du Japon, procédé à la distribution de fournitures - cahiers et crayons de couleurs - dans la Province de Parwan.

    Assistance d’Urgence en Période d’Hiver (2001/12 - 2002/3, 2002/12 - 2003/1)

    En 2001, JEN a apporté de l’aide aux déplacés qui éprouvaient des difficultés à vivre décemment pendant l’hiver. Nous avons distribué des couvertures, des ustensiles de cuisine, des sceaux et des appareils de chauffage. L’hiver suivant, c'est-à-dire en 2002, nous avons fait acheminer 2.000 paquets de vestes et de chaussettes pour enfants, en plus de 918 ensembles de matériels de subsistance journaliers tels que les ustensiles de cuisine.